Sècheresse : passage en alerte renforcée

19/07/2022 – Compte-tenu de la situation hydrologique et météorologique, le Préfet de Meurthe-et-Moselle a décidé de placer les zones « Moselle aval orne Nied et Seille » et « Moselle amont et Meurthe » en situation d’alerte sécheresse renforcée.

La situation d’alerte renforcée impose :

  • l’interdiction de lavage des véhicules hors des stations de lavage
  • l’interdiction de remplissage des piscines privées et publiques hors raisons techniques ou sanitaires
  • l’interdiction de nettoyage des espaces extérieurs (voiries, terrasses, façades, toitures…) sauf par une entreprise de nettoyage professionnelle ou une collectivité

L’alerte renforcée accentue les limitations et interdictions en matière d’arrosage et d’irrigation :

  • interdiction d’arrosage des pelouses, jardins, espaces verts publics et terrains de sport entre 9h et 20h
  • interdiction d’arrosage des golfs sauf green et départ
  • interdiction d’irrigation des cultures par aspersion entre 8h et 21h
Après un printemps sec avec un premier épisode caniculaire en juin, l’effet bénéfique des précipitations de la fin juin est maintenant totalement dissipé.
L’absence de précipitations depuis le début du mois de juillet avec des températures élevées impactent très défavorablement la situation hydrologique des eaux de surface. Ainsi, les écoulements dans les cours d’eau affichent partout une nette tendance à la baisse. En 2020, année particulièrement sèche, ce niveau de nappe et de cours d’eau n’avait été atteint qu’un mois plus tard dans l’été et la situation risque probablement de se dégrader encore dans les semaines à venir.
Ce passage au niveau ALERTE RENFORCÉE fait l’objet d’un arrêté préfectoral précisant les mesures de limitation ou de suspension des usages de l’eau, proportionnées à l’intensité de la sécheresse, concernant l’ensemble des usagers : collectivités, industriels, agriculteurs et particuliers.
Ces mesures de lutte contre les effets de la sécheresse, sont essentielles pour économiser l’eau et garantir les usages prioritaires que sont la santé et la salubrité publique, la sécurité civile, l’alimentation en eau potable. Le respect des mesures par l’ensemble des usagers de l’eau est essentiel pour assurer l’efficacité du dispositif.
Les services de l’État et les collectivités sont mobilisés pour faire respecter ces dispositions. Des contrôles sont réalisés sur tout le territoire pour s’en assurer.